Les Working Mums que j’accompagne ont un point commun : elles sont convaincues que les autres font mieux qu’elles et sont parfaites, elles!

Elles me disent « elle, elle ne crie pas sur son enfant, elle est cool, en plus elle prend soin d’elle en tant que femme, elle s’occupe bien de son enfant, c’est une bonne mère, elle ».

En tant que coach, je dois leur faire prendre conscience que la perfection qu’elles attribuent à cette « maman parfaite » est une image qu’elles construisent dans leur tête, à partir de comportements, attitudes qu’elles voient sur un temps t.

Or ce ne sont pas nos comportements qui nous définissent en tant que personne, on peut se montrer paresseuse en bullant sur le canapé un soir et pourtant cela ne fait pas de nous une paresseuse, n’est-ce pas ?

Mes coachées se mettent une pression de dingue, à se dire que « l’autre est parfaite et pourquoi moi je n’y arrive pas, pourquoi est-ce que ça a l’air si simple pour elle et si compliqué pour moi, je dois vraiment être nulle! ».

Je leur pose donc 2 questions pour leur faire prendre conscience que la pression qu’elles se mettent, repose sur leur perception de la réalité et pas sur la réalité.

La première question : « sur quoi te bases-tu pour dire que cette maman-là est parfaite? »

Dans la réponse, 9,5 fois sur 10 il y a un « elle a l’air de ou j’ai l’impression que » sur lequel je rebondis car « avoir l’air ou avoir l’impression » ça veut bien dire ce que ça veut dire, non?

C’est une perception, une impression, quelque chose que l’on approprie nous, à l’autre, ce n’est pas la réalité mais la nôtre, dans notre tête.

La deuxième question : « se peut-il que cette maman pense la même chose que toi mais te concernant, toi? »

Et là, ça ne loupe jamais, j’entends : « ah oui, l’autre jour elle m’a dit : mais comment fais-tu toi pour élever ton fils sans le papa ? ». Je reprends à ce moment-là ce qu’elle vient de me dire : « donc si je comprends bien, cette fameuse maman parfaite « a l’air d’être parfaite », en pensant cela, toi tu te trouves nulle et pourtant, elle aussi peut poser le même regard sur toi, que toi sur elle? »

Et à ce moment, un déclic se produit dans la tête de mes coachées, elles prennent conscience qu’elles se mettent la pression pour rien et toute seule et que même Wonder Woman met de l’anti-cerne et une culotte gainante, pourtant elle « a l’air d’être parfaite » .

Vous voulez aller plus loin ? Et si vous commenciez par être plus sympa avec la Working Mum extra que vous êtes ?

Je vous propose 7 astuces gratuites, 7 actions simples et rapides, une par jour pour plus de bienveillance envers la maman que vous êtes.

Je veux les 7 astuces

Et si vous sentez que c’est le moment pour vous d’y voir plus clair, de poser des mots sur vos maux et de valider que mon aide pourra vous être bénéfique, je vous propose une séance diagnostic* gratuite de 30 minutes, par skype.

*Cette séance offerte n’est pas un coaching, mais une occasion de clarifier votre situation et de vous donner plus de détails sur mes services si je vois que je suis en mesure de vous accompagner.

 Je veux ma séance offerte

« La différence entre celle que vous êtes et celle que vous voudriez être, c’est ce que vous faites »

 

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau, créatrice de « au bonheur des Working Mums ». Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerf, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais changer mon comportement. J’ai découvert le développement personnel, la parentalité positive et j’ai développé ma méthode pour plus de sérénité et de satisfaction. J’ai compris que je me prenais pour Wonder Woman, que je faisais passer les besoins des autres avant les miens et qu’ inconsciemment j’attendais leur reconnaissance. Insatisfaite et stressée, je passais à côté du bonheur d’être maman.

Je me suis formée au coaching et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé, j’aide les Working Mums à concilier leur vie de maman et de femme active sans oublier leur vie de femme, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive et la parentalité positive.

 

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares