Vous êtes une maman active mais vous n’êtes pas que ça, vous êtes aussi, peut-être, une épouse, une conjointe, une sœur, une fille, une amie, une collègue… Mais vous, qui êtes-vous, quand vous n’êtes pas tout cela, quand vous êtes, vous, en tant que femme ?

Si vous répondez,

« je n’en sais rien, je n’ai pas le temps d’être en dehors d’un de ces rôles, je cours tout le temps, je m’occupe de tout, alors savoir qui je suis moi en tant que femme ! Pour le savoir, il faudrait que je puisse prendre du temps pour moi et je ne vois pas comment, ma vie c’est un marathon qui m’épuise ! »

Je comprends tout à fait ce que vous ressentez car j’ai vécu ça aussi. J’avais l’impression d’être en permanence dans un TGV, de voir le paysage qui défilait ou plutôt de subir ce paysage en ayant la forte impression que je ne pouvais pas agir dessus. Je gérais ma vie en mode pilote automatique, prisonnière de ce train à très grande vitesse, duquel je pensais ne pouvoir descendre.

Si cette image vous fait écho alors je vais vous partager 2 pistes pour ralentir le train et envisager d’en descendre :

1/ « Être » plutôt que « faire »

Au Royaume-Uni, la marque de cosmétiques Sanctuary Spa a interviewé des femmes inspirantes de 55 à 82 ans, pour inciter les mamans actives d’aujourd’hui à vouloir être moins parfaites.

Ces femmes admettent avoir vécu leur vie sous l’emprise du stress lié à cette image de perfection que la société, l’éducation, les médias avait posée sur elles. Elles ont passé leur temps à s’inquiéter pour leurs proches, leur travail, leurs impératifs et au final, toute cette anxiété les a empêchée de se consacrer au plus important : vivre leur vie pleinement en se laissant aller sans peur du jugement des autres, sans peur d’être moins aimée, sans peur de décevoir, sans peur de ne pas être à la hauteur, sans peur d’être rejetée … !

Ce phénomène touche trop de mamans actives qui subissent ainsi la pression permanente d’être parfaite sur tous les fronts pour réussir leur vie.

Au Royaume-Uni, 7 femmes sur 10 avouent subir la pression quotidienne d’être une “femme parfaite”.

Ces femmes partagent leurs regrets, souvent liés au fait d’avoir subi trop de pression et de n’avoir pas assez profité de la vie.

Voici ce qu’elles disent :

« Je donnerais tout pour pouvoir prendre encore mes enfants dans les bras avant qu’ils ne deviennent trop grands ».

« Je prendrais le temps de profiter de ces baisers le soir au lit, plutôt que de m’inquiéter du fait que je doive me lever tôt le lendemain matin »

« Je ne listerais pas les choses à faire mais plutôt les choses à ne pas faire »

« Je prendrais le temps de savourer ces moments dont on réalise plus tard qu’ils sont importants »

Et voici leur conseil :

« Passez plus de temps à être, pas à faire »

« Profitez de chaque instant, prenez soin de vous pour pouvoir être attentionnée avec les autres, laissez-vous aller et soyez-en fière »

Voici le lien vers ce témoignage https://creapills.com/video-emotion-femmes-vie-20171022

C’est parce que nous ruminons sans cesse nos pensées, que nous ne sommes pas dans l’instant présent. Nous sommes trop occupées à nous remémorer un passé qui n’existe plus ou nous projeter dans un futur qui n’existe pas encore.

2/ Attendre un élément déclencheur

Personnellement, c’est parce que tout mon stress, toute mon insatisfaction, toute ma fatigue accumulée et persistante sont arrivés à leur sommet que j’ai coupé l’oreille du doudou de ma fille, simplement parce qu’elle refusait de s’habiller « tout de suite ». Bien sûr, je me suis sentie la pire des mères parce que je touchais physiquement à ce que ma fille chérissait de tout son être, son support de réconfort. Je me suis écroulée, toute cette pression qui me faisait tenir dans ce marathon de maman active a disparu d’un coup, pour laisser place à la prise de conscience.

J’ai réalisé que seule je n’y arriverai pas, j’avais lu tellement de livres pour être zen, bien dans sa vie de maman ou dans son job, j’avais besoin d’un regard extérieur sur ce qui m’avait amené là où j’en étais et comment sortir de ce cercle vicieux.

Qu’est-ce qui faisait qu’en ayant tout pour être heureuse je n’étais jamais satisfaite ?

Je ne m’étais jamais posé la question de ce qui était important pour moi. Quel était le sens de ma vie ? Quelles étaient mes valeurs ? Réfléchir à ce genre de questions oblige à prendre du recul et aide à sortir du mode pilote automatique.
Certes, il est souvent plus simple de ne pas réfléchir à ces questions, de se laisser porter en se disant que c’est comme ça et que nous n’y pouvons rien. Mais pourtant, se recentrer sur qui l’on est, permet d’améliorer la qualité de notre vie.

Mais devez-vous attendre une crise avant de décider de descendre de ce train ?

Pour aller plus loin

Je vous propose de passer à l’action avec ces 7 astuces quotidiennes pour être plus sympa avec vous et plus zen.

Vous aurez 7 exercices de quelques minutes, 1 par jour, qui vous aideront à prendre du temps pour vous.

Je veux les astuces

 

Nous pouvons aussi nous rencontrer par skype, lors d’une séance gratuite de 30 minutes afin d’identifier ce qui vous tracasse et aborder ensemble des solutions envisageables.

Je veux ma séance offerte

 

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau, créatrice de  » au bonheur des Working Mums » . Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerf, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais changer mon comportement. J’ai découvert le développement personnel, la parentalité positive et j’ai développé ma méthode pour plus de sérénité et de satisfaction. J’ai compris que je me prenais pour Wonder Woman, que je faisais passer les besoins des autres avant les miens et qu’ inconsciemment j’attendais leur reconnaissance. Insatisfaite et stressée, je passais à côté du bonheur d’être maman.

Je me suis formée au coaching et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé, j’aide les Working Mums à concilier leur vie de maman et de femme active sans oublier leur vie de femme, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive et la parentalité positive.

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares