Hier soir, je regardais avec ma fille le film d’animation « Peter et Elliot le dragon » et pendant la scène où le dragon crache son feu sur les amis de Peter je me suis revue, moi, le matin-même en finissant de préparer ma fille pour le centre de loisir.

Je vous explique, hier vendredi, dernier jour de la semaine avec des échéances importantes et stressantes sur le plan professionnel. Je vous avoue que l’aspect stressant de ma journée ne l’était qu’à cause de moi. Toute seule je m’étais montée le bourrichon avec des objectifs disproportionnés par rapport à ce que je devais faire et ce que l’on attendait de moi en réalité. Si bien que quand il a fallu que je coiffe ma fille, qui a les cheveux jusqu’aux fesses, en 2 minutes, pour avoir mon train à l’heure et que j’ai vu qu’elle n’avait pas encore démêlé ses cheveux, tel le dragon Elliot j’ai craché mon feu sur elle.

Cette pression, que je me suis mise seule, m’a mise dans un état de stress tel, que j’ai pété un câble lorsque je me suis rendue compte que je n’avais plus le contrôle sur la gestion de mon temps dès le matin de cette journée singulière.

Ma fille n’y était pour rien, néanmoins, c’est elle qui a reçu mes flammes comportementales et verbales. Je l’ai brusquée, lui ai démêlé les cheveux un peu trop fermement, j’ai crié sur elle, elle a pleuré.

Superbe début de journée pour moi, fondatrice de « au Bonheur des Working Mums » !

Si je vous partage ce moment peu glorieux, c’est parce que je veux vous illustrer que nous ne sommes pas de mauvaises mamans parce que nous ne sommes pas parfaites et irréprochables dans notre comportement.

Grâce à des outils de discipline positive, j’ai réparé le soir-même les conséquences potentielles que mon comportement aurait pu avoir sur ma fille. Car c’est de cela dont il s’agit et c’est cela que je veux vous partager, votre comportement à un instant T ne change pas la belle maman que vous êtes tout le reste du temps. Avec des mots simples j’ai expliqué ma fille et je lui ai demandé si elle était ok pour me pardonner, je lui ai demandé ce qu’elle avait ressenti (elle a eu peur et n’a pas compris), je lui ai dit que cela m’arriverait encore et que je ferai de mon mieux pour éteindre le feu avant qu’il ne sorte.

Du haut de ses 7,5 ans, elle m’a amenée vers le frigo où est affichée la carte des émotions, et elle m’a dit « tu étais débordée, inquiète, apeurée, c’est ça maman ? ». J’ai trouvé ça tellement réconfortant et quelle illustration de la confiance que l’on peut faire à ses enfants ! Même si je dérape et déraperai encore, parce que je ne prendrai pas toujours le temps de comprendre ce qui se passe en moi en posant des mots sur ce que je ressens, je vois que je lui transmets du positif pour sa vie de future Working Mum.

Alors s’il y a un message que je souhaite vous adresser c’est celui-ci : « la perfection est dans l’intention », autorisez-vous à faire de votre mieux souvent, à déraper parfois et à réparer toujours, grâce à cela parfaite imparfaite vous serez !

Rejoignez-moi et les autres working mums sur ma page facebook « au Bonheur des Working Mums »

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau.

Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerfs, parce que je ne me rendais pas compte que j’étais trop frustrée dans mon job, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais réfléchir à ce que je voulais vraiment. J’ai fait un coaching et un bilan de compétences et j’ai compris que je n’étais plus à la bonne place dans mon job, que la maman que j’étais le soir en était affectée.

Je me suis formée au coaching (Haute école de Coaching), à la Discipline Positive (formatrice en DP) et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé, j’aide les Working Mums à être bien dans leur job et dans leur vie de maman, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive et la parentalité responsable.

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares