Prendre soin des autres vous savez, et de vous ?

Être à la boulangerie et se dire :

« Tiens, je vais prendre une brioche au chocolat, ça ferait plaisir à mon mari et à ma fille »

Aller chez H&M pour soi et repartir avec un joli pull à strass réversible pour sa fille.

Ne pas trouver de temps pour son épilation mais en dégager pour accompagner le petit chez l’ortho.

Hésiter à dépenser pour soi et ne pas réfléchir lorsqu’il s’agit de faire un cadeau pour quelqu’un.

Remettre à plus tard cette soirée fille et dire à son conjoint :

« Pas de souci, va courir »

Ne pas demander d’aide et proposer la sienne spontanément.

Prendre sa douche en dernier pour que les autres aient de l’eau chaude à coup sûr.

Se sentir coupable de penser à soi et se sentir valorisée de penser aux autres.

Que se cache-t-il derrière tout ça ?

L’envie de plaire pour être aimée, non ?

Toute notre enfance a été ponctuée de :

« Sois gentille, sois forte, sois sage, sois parfaite ».

Si bien que nous en avons conclu qu’en nous comportant comme on l’attendait de nous, nous serions aimées, importantes et nous aurions de la valeur dans le regard de l’autre. Nous avons donc adapté notre comportement de façon à plaire aux autres (parents, professeurs, amis …).

Adulte, nous continuons à respecter ce schéma de construction identitaire et nous ne savons pas nous accorder de l’importance pour nous-mêmes sans la validation d’autrui et nous nous épuisons à plaire.

Or, s’aimer et prendre soin de soi est indispensable pour donner aux autres et se débarrasser de la frustration, de la colère qui pèsent si lourdement sur la qualité de nos relations avec nos enfants en fin de journée.

Je vous invite donc à méditer sur cette phrase :

« Bichonnez-vous, pour mieux donner à ceux que vous aimez »

Si vous souhaitez aller plus loin et penser un peu plus à vous, je vous propose ces 7 astuces gratuites.

Je veux les astuces

 

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau, coach en gestion de carrière et parentalité, spécialiste de l’harmonie vie perso/vie pro des mamans actives .

Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerfs, parce que je ne me rendais pas compte que j’étais trop frustrée dans mon job, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais réfléchir à ce que je voulais vraiment. J’ai fait un coaching et un bilan de compétences et j’ai compris que je n’étais plus à la bonne place dans mon job, que la maman que j’étais le soir en était affectée.

Je me suis formée au coaching (Haute école de Coaching), au bilan de compétences, à la Discipline Positive (formatrice en DP) et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé en trouvant le job de mes rêves, j’aide les Working Mums à être bien dans leur job pour être bien dans leur vie de maman, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive, le bilan de compétences et la parentalité responsable.

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares