A qui n’est-il pas arrivé de passer une nuit catastrophique (enfants malades, bruit extérieur, chaleur, cauchemars, toux, préoccupations …) où notre petite voix intérieure nous crie :

« mais c’est pas possible, il n’y a qu’à moi que cela arrive ! ».

Je vous rassure tout de suite, vous n’êtes pas la reine du « c’est toujours pareil, je n’ai pas de bol, la terre entière est contre moi ! ».

Personnellement, pas plus tard que cette nuit, j’ai été réveillée à 2 h du matin avec une sensation humide sur les pieds …. Oh non ! Mon chat a fait pipi sur la couette !

Branle-bas de combat, lumière à fond, mon mari et moi stockons la couette sur le balcon, mettons les draps dans la machine et nettoyons le matelas du mieux que nous pouvons (là je pense très fort que ma mère a raison de mettre des alèses sur son lit).

Nous nous recouchons et nous rendormons.

Avant de faire un travail de développement personnel, de me former au coaching et d’aider les mamans actives à concilier leur vie perso et pro dans l’harmonie, j’aurais passé la nuit à me tourner et me retourner dans mon lit tout en pestant contre :

mon chat, mon mari, qui, lui, se serait vite rendormi, et l’univers tout entier.

Mais apprendre à lâcher prise c’est accepter que la situation est telle qu’elle est, nous n’en sommes pas responsables, en revanche nous sommes responsables de la façon dont nous y réagissons, en changeant notre angle de vue.

Je m’explique, mon chat a uriné sur la couette, je peux me dire :

1/ il me pourrit ma nuit, ça va être galère d’aller au lavomatic, je n’aurai pas le temps, c’est toujours à moi que ça arrive et patati et patata … En ayant ces pensées-ci, l’énervement et la colère montent en moi et me rendormir est compromis.

2/ ok, ce qu’il a fait est casse-pieds à 2h du matin mais comme j’ai changé sa litière en silice par une litière végétale, peut-être qu’il ne l’aime pas et qu’il me le signifie à sa façon. Oui, c’est galère, mais rien ne m’oblige à aller au lavomatic demain. Il ne fait pas froid, on peut dormir avec un drap uniquement. J’ai un grand sac ikea qui se ferme pour la stocker sur le balcon. Mon mari et moi nous partagerons la corvée ce week-end. Ma fille ne s’est pas réveillée et ça s’est chouette.

En ayant ces pensées-là, la colère n’apparait pas parce que j’ai changé mon angle de vue sur la situation. Dans cet état d’esprit, je me suis rendormie aussi vite que mon mari.

Parce que j’ai changé de lunettes sur une situation déplaisante, j’ai changé mon comportement, je suis restée sereine.

Einstein dit : « c’est de la folie de croire qu’on aura un résultat différent en gardant le même comportement ».

Dans mon ex-vie de working mum, qui avait la tête dans le guidon parce qu’elle gérait sa vie façon to do list, je fonctionnais en mode pilote automatique et dès qu’il m’arrivait quelque chose de désagréable, je perdais le contrôle et ça me rendait folle !

Aujourd’hui, j’accepte ce qui arrive et je décide ce que j’en fait, je reprends les rênes et cela fait toute différence en termes de sérénité, d’estime de soi et de qualité des relations avec les siens !

Si ça vous parle et que vous avez besoin d’y voir plus clair, si vous voulez avancer vers une version de vous-même plus confiante, plus satisfaite et plus sereine, sachez que je propose des accompagnements personnalisés.

Si ça vous intéresse, nous pouvons, dans un premier temps, échanger sur votre situation, lors d’une séance diagnostic*, de 30 minutes, par Skype ou What’s App vidéo, que j’ai le plaisir de vous offrir.

Ce sera pour vous l’occasion de parler de vous et je vous dirai en quoi mon accompagnement pourra vous aider.

*5 séances diagnostics par mois

Je veux ma séance diagnostic

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau, créatrice de « au bonheur des Working Mums ».

Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerfs, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais changer mon comportement. J’ai découvert le développement personnel, la parentalité positive et j’ai développé ma méthode pour plus de sérénité et de satisfaction. J’ai compris que je me prenais pour Wonder Woman, que je faisais passer les besoins des autres avant les miens et qu’ inconsciemment j’attendais leur reconnaissance. Insatisfaite et stressée, je passais à côté du bonheur d’être maman.

Je me suis formée au coaching, à la Discipline Positive et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé, j’aide les Working Mums à concilier leur vie de maman et de femme active sans oublier leur vie de femme, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive et la parentalité responsable.

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares