Si vous êtes comme moi à l’époque, avant que je ne pète un câble en coupant l’oreille du doudou de ma fille, vous aimeriez comprendre d’où vient tout ce stress que vous ramenez à la maison et éviter de crier, de vous emporter sur vos enfants.

Vous aimeriez, dites-moi si je me trompe, remplacer cet effet cocotte-minute par une relation plus respectueuse et harmonieuse, remplie d’amour, avec vos enfants.

Mais, je comprends, c’est plus fort que vous.

Même si vous connaissez déjà des livres ou des techniques de parentalité positive, un truc coince, vous êtes une bombe à retardement et quand le bouchon saute, parce que votre enfant ne vous écoute pas, c’est l’explosion de mots, de cris que vous regrettez après.

Ce que vous vivez, je l’ai subi pendant trop longtemps, jusqu’à ce que j’ai mon élément déclencheur, celui qui m’a permis de me dire :

« sandrine, ça ne peut pas continuer comme ça, ta fille grandit et un jour tu te diras, mais mince je n’ai pas profité d’elle »,

tout comme ma mère me l’a dit aux vacances dernières.

Aujourd’hui, je sais pourquoi je n’y arrivais pas malgré tous les outils pratiques dont je disposais.

Il a fallu que je travaille sur moi, sur la source de mon stress, de mon insatisfaction, de mon mode de fonctionnement « façon to do list », de ma quête du « vouloir trop bien faire » jusqu’à l’épuisement.

Pour que je puisse changer, j’ai dû accepter de me faire coacher, accompagner sur la durée, pas à pas avec une personne qui m’a aidée à me comprendre et à agir concrètement sur ce qui m’empêchait d’être la maman que je voulais être pour Pauline.
J’ai compris pourquoi je me laissais envahir par tout ce stress extérieur et comment changer tout ce qui ne me convenait pas.

C’est parce que j’ai changé, parce qu’aujourd’hui je suis moi-même coach parental, spécialiste des mamans actives, que j’aide les autres mamans qui ont la tête dans le guidon à trouver leur harmonie vie perso-vie pro.

Si ça vous parle et que vous avez besoin d’y voir plus clair, si vous voulez avancer vers une version de vous-même plus confiante, plus satisfaite et plus sereine, sachez que je propose des accompagnements personnalisés.

Si ça vous intéresse, nous pouvons, dans un premier temps, échanger sur votre situation, lors d’une séance diagnostic*, de 30 minutes, par Skype ou What’s App vidéo, que j’ai le plaisir de vous offrir.

Ce sera pour vous l’occasion de parler de vous et je vous dirai en quoi mon accompagnement pourra vous aider.

*5 séances diagnostics par mois

Je veux ma séance diagnostic

 

Qui suis-je ?

Je suis Sandrine Joineau, créatrice de « au bonheur des Working Mums ».

Comme vous, je n’arrivais pas à concilier ma vie de maman, de femme active et de femme. Trop de stress à cause de ma pression à être parfaite sur tous les fronts. Trop de tension avec ma fille. Trop d’insatisfaction, de frustration. L’exemple de Working Mum que je donnais à ma fille : stress, manque de confiance en moi, phrases négatives sur moi, cris, punitions, menaces… n’était pas celui que j’avais imaginé.

Un jour, à bout de nerfs, j’ai coupé l’oreille de son doudou. J’ai pris conscience que je devais changer mon comportement. J’ai découvert le développement personnel, la parentalité positive et j’ai développé ma méthode pour plus de sérénité et de satisfaction. J’ai compris que je me prenais pour Wonder Woman, que je faisais passer les besoins des autres avant les miens et qu’ inconsciemment j’attendais leur reconnaissance. Insatisfaite et stressée, je passais à côté du bonheur d’être maman.

Je me suis formée au coaching, à la Discipline Positive et aujourd’hui, parce que je l’ai vécu et que j’ai changé, j’aide les Working Mums à concilier leur vie de maman et de femme active sans oublier leur vie de femme, grâce à une méthode d’accompagnement sur-mesure et ludique qui s’appuie sur la psychologie positive et la parentalité responsable.

Un premier coup de pouce, mon quizz gratuit

2 min pour savoir si vous vous prenez pour Wonder Woman ou pas...

Bravo! Vous êtes abonnées, vérifiez dans vos "courriers indésirables" et promotions si vous ne recevez rien.

Pin It on Pinterest

Shares